Au premier Abord, la peinture de Adlane Samet est … Presque joyeuse Elle se revele POURTANT D’une gaieté dramatique, séduisante et douloureuse, sombre et flamboyante, anonyme et universelle Profondément.

En refusant la perception imposée du monde et la catégorisation des «Humains», proposons Adlane Samet Nous vision juin Juin en évolution Permanente et toujours irrésolue, juin superposition de dimensions Eparses rendues cohérentes paire non tissage de vies Inconscientes, de traces, de motifs, de corps «d’Hommes

Et de Femmes »Qui ne are ni d’ici ni d’Ailleurs tout en being à their Parfaitement Endroit. Il élabore progressivement des SES peintures Comme de vastes des complexes d’émotion Et De Voies magiques, Autant de Périples imaginaires au cours desquels il les fragments de Assembleur fils et de notre histoire.